Voir le contenu du panier
Panier (0)

Le Web-Musée de la Photographie Aérienne
La photographie aérienne : toute une histoire

 

1858 : La première photo aérienne de l'histoire est Française, réalisée par Gaspar TOURNACHON dit Nadar depuis une montgolfière à une hauteur de 80 mètres, elle représente le petit Kremlin (actuel petit Clamart) en banlieue parisienne.

1888 : Après la Montgolfière, le Cerf Volant. Arthur BATUT réalise dans le Tarn la première photo aérienne faite depuis un cerf volant. Une chambre noire contenant une plaque de verre (le film n'existe pas encore) est hissée le long du fil d'attache du cerf volant et une mèche d'amadou en combustion lente déclenche la prise de vue. Il réalisera quelques années plus tard toujours depuis un cerf volant la première photo aérienne stéréoscopique.

1891 : Berck plage (Pas de calais) devient le site le plus photographié du haut des airs, ses conditions aérologiques idéales en font le point de rendez vous de tous les adeptes de l'aérophotographie par cerf volant.

1896 : Alfred NOBEL créateur du prix du même nom et inventeur de la dynamite dessine les plans d'une fusée destinée à effectuer des prises de vues aériennes, il décédera quelques mois avant le premier vol mais son équipe d'ingénieurs mènera le projet à terme quelques mois plus tard.

1903 : Le premier drone de l'histoire est... .un pigeon ! Julius NEUBRONNER, apothicaire allemand passionné de colombophilie et de photographie à l'idée d'inventer un appareil photo miniature à déclenchement automatique pour le fixer sous le ventre de ses pigeons voyageurs. La technologie est particulièrement ingénieuse, elle intéresse un temps les militaires mais n'aura qu'un succès d'estime.

1909 : Wilbur WRIGHT premier américain à avoir fait voler un avion aux états unis en 1903 réalise au dessus du village de Centocelli en Italie, la première photo aérienne prise depuis un avion.

1910 : L'armée Française crée à Chalais-Meudon un laboratoire d'aérologie et de téléphotographie. Il a en charge la fabrication d'appareils photographiques en bois destinés aux aérostats et aux cerfs-volants.

1914 : Les premières unités de photographie aérienne militaires de l'histoire sont crées à Toul, Verdun et Paris, chacune ne compte que 3 personnes : un officier, un dessinateur, un photographe et deux appareil photo. La photo aérienne est alors essentiellement dédiée aux unités de ballons captifs, mais l'idée d'utiliser des avions s'impose très vite. Le Général JOFFRE crée en quelques mois 8 unités de photographie aérienne. En Décembre 1914 la photographie aérienne est devenue un élément essentiel de la stratégie, les photos permettent de voir les mouvements de troupe ennemis et sont bienvenues pour actualiser des cartes d'état major parfois vielles de plus de 50 ans...

1915 : Les méthodes et techniques de prises de vues s'améliorent très rapidement. On distingue maintenant les vues obliques et les vues verticales comme deux spécialités. En vue verticale les photographes tiennent encore souvent l'appareil à bout de bras en se penchant le long du fuselage, mais les nouveaux appareils acceptent désormais un film de 20 mètres qui permet 300 photos au lieu des 12 plaques de verre des premiers appareils. Dès février 1915 des voitures laboratoires sont installées sur les terrains d'aviation pour permettre de développer et de livrer les clichés moins de deux heures après l'atterrissage de l'avion.

1917 : Les techniques de prise de vue et d'exploitation des photographies aériennes mises au point par l'armée Française sont adoptées par les officiers américains du Général PERSHING.

1918 : Le Capitaine WEILER avec l'appui du Général FOCH met au point une nouvelle technique de prise de vue à très haute altitude qui permet d'envoyer des Breguet XIV survoler les lignes ennemies à plus de 6400 mètres d'altitude jusqu'à 150 km en arrière du front. Les photos obtenues avec cette méthode permettent de deviner avec certitude plusieurs jours à l'avance les zones choisies par l'ennemi pour ses attaques à venir.

1918 : Kodak crée la première école de photographie aérienne en Virginie aux Etats-Unis.

1920 : De l'appareil à l'avion, Sherman Mills FAIRCHILD concepteur d'appareils photos, inventeur en 1916 du premier appareil avec flash ne trouve pas parmi les avions de l'époque un modèle idéal pour faire de la prise de vue aérienne... Il dessine donc lui-même un avion dédié, le FC-1 et crée la Fairchild Aircraft Compagny. La compagnie fabriquera jusqu'en 1984 plus de 40.000 avions de tous types.

1925 : Antoine POIDEBARD, militaire Français en poste en Syrie découvre que dans le désert, au soleil couchant, de longues ombres portées sont la conséquence de reliefs infimes à la surface du sol et permettent de détecter parfois des structures géométriques. Il devint ainsi le premier prospecteur aérien connu, créant les bases de l'archéologie aérienne encore utilisée aujourd'hui.

1925 : Georges William GODDARD met au point aux Etats-Unis une technique de bombe flash pour pouvoir réaliser des photographies aériennes de nuit. Il sera également à l'origine quelques années plus tard de la photographie aérienne infrarouge. La technique de l'infra rouge permet de détecter facilement un camouflage au milieu de végétation. Elle est encore très utilisée aujourd'hui par les militaires mais aussi dans le domaine civil pour détecter des maladies dans les peuplements forestiers ou recenser différentes essences d'arbres dans une forêt.

1939 : La seconde guerre mondiale remet au premier plan pour les militaires l'importance de la photographie aérienne, Kodak et Graflex fabriquent plus de 25.000 appareils de prises de vues, les techniques deviennent toujours plus performantes, on crée même des laboratoire portatifs pour développer les photos dans l'avion pendant le vol de retour et en transmettre les interprétation à l'état major par radio avant même l'atterrissage de l'avion.

1944 : Le 31 Juillet un avion américain P38 effectue une mission de reconnaissance photographique en méditerranée, il est abattu par un avion allemand. La France perd à cet instant un grand pilote, un grand écrivain, et un des plus grands pionniers de l'histoire de l'aviation : le pilote s'appelait Antoine de Saint-Exupery.

1946 : Création en France de l'IGN et du centre de documentation de photographie aérienne, l'Institut Géographique National rachète des bombardiers B17 américains pour les modifier en avions de photographie aérienne. Les B17 de l'IGN survoleront la France et tous ses territoires pendant plus de 30 ans réalisant des millions de photos pour établir les cartes routières que nous connaissons tous.

1951 : Un appareil photo gigantesque est opérationnel, un seul exemplaire construit, un poids de 3 tonnes, un négatif qui mesure 90 cm sur 45 cm : la caméra BOSTON reste le plus gros appareil de photographie aérienne jamais construit. Un outil parfait pour l'espionnage : sans franchir la frontière il photographie jusqu'à 80 km vers l'intérieur du pays et même depuis un avion volant à 15.000 mètres chaque photo permet de détecter un objet de la taille d'une balle de golf...

1959 : Le film le plus long, avec le programme Discoverer-13, Les américains envoient dans l'espace leurs premiers satellites d'espionnage photographier l'URSS. Chacun contient dans une capsule un seul film 70mm mais qui mesure près de... 10 kilomètres de long ! Une fois le film exposé, la capsule est éjectée du satellite à un point précis de l'orbite et rentre en chute libre dans l'atmosphère. Vers 20.000 mètres un parachute s'ouvre et l'ensemble capsule/parachute est capturé en vol vers 3.000 mètres par un avion spécialement équipé. Sur les 144 satellites lancés, 102 ont permis de récupérer des photos exploitables...

1962 : Un avion américain U2 rentre d'une mission de photographie aérienne de routine au dessus de l'île de Cuba. Ses photos révèlent l'installation en cours de missiles soviétiques menaçant directement les Etats-Unis. Elles donneront lieu à un incroyable bras de fer entre l'URSS et les USA mais auront probablement évité une troisième guerre mondiale.

1966 : Guerre Froide oblige, les USA mettent en service l'avion le plus ultime jamais construit pour aller faire des photos de l'autre coté du rideau de fer : le SR71. Ni armement ni de système furtif, le Blackbird a un plafond de 26.000 mètres et une vitesse de Mach 3,5 : aucun avion ennemi ne peut l'atteindre ni même le suivre. Pendant 25 ans le SR71 a photographié à plusieurs reprises tous les sites secrets de l'union soviétique, plus de 2.500 missiles ont été tirés contre lui mais à chaque fois sans succès, car les plus rapides n'atteignaient «que» 2.200 km/h.

1966 : Changement de planète, après la terre la lune ! Le programme Lunar Orbiter de la NASA a pour but d'établir une carte des sites possibles d'alunissage pour les futurs équipages d'Appollo. La technologie est impressionnante pour l'époque. Le système contenu dans un mini vaisseau spatial qui tourne autour de la lune est entièrement automatisé. Il prend les photos, développe les films, les scanne et envoie les informations par voie hertzienne vers la terre. Le tout dans un environnement de zéro gravité en tournant autour de la lune avec des variations permanentes de températures extrêmes. les 5 sondes Lunar Orbiter photographieront 99 % de la surface de la Lune. Durant une mission sur une idée de dernière minute, la NASA prend le risque de faire pivoter l'une des sondes de 180° au cours d'une des missions : le résultat est exceptionnel on observe pour la première fois un « lever de terre » depuis la lune, c'est la première photo aérienne de l'histoire sur laquelle la terre est visible en totalité.

1972 : L'équipage d'Apollo 17 réalise en quittant l'orbite terrestre pour la lune, une nouvelle photo cadrant l'ensemble de la terre, les conditions d'éclairage du moment en font une image parfaite, c'est la photo de la planète bleue qui figure encore 40 ans plus tard dans tous les livres de géographie du monde. Cette photo aérienne et toutes celles ramenées par les équipages d'Appollo ont fait découvrir à des millions de gens la beauté de notre planète et contribué à une réelle prise de conscience sur sa fragilité.

1978 : La France en collaboration avec la Belgique lance le programme SPOT (Satellite Pour l'Observation de la Terre). Le premier, SPOT-1 sera lancé en 1986 depuis une fusée Ariane 1. En orbite à 832 km de la terre il en effectue le tour toutes les 101 minutes et réalise tous les 26 jours une couverture photographique de la totalité de la terre. Plusieurs générations lui succèdent, SPOT 6 dont le lancement est prévu en 2014 aura une définition de 1,5 mètre sol pour un pixel et une capacité de photographie de 3 millions de km² par jour.

1999 : Le photographe Yann Arthus Bertrand publie « La Terre Vue du Ciel » un ouvrage regroupant une collection unique de photographies aériennes. Publié en 24 langues il est avec plus de 3,5 millions d'exemplaires vendus un des plus grands succès de l'édition. Il contribue également à sensibiliser le grand public et les décideurs politiques à l'urgence d'une réflexion sur la préservation des équilibres naturels sur notre planète.

2000 : Les drones apparaissent, ils offrent une nouvelle catégorie de vecteurs utilisables en photographie aérienne. De performances très différentes entre les usages civils et militaires ils apportent pour certains d'indéniables plus values. Leur développement est rapide mais se heurte à des limites techniques ou réglementaires. En 2012 le pentagone déçu par les résultats abandonne son programme phare de drone global Hawk et décide de prolonger la vie opérationnelle des avions U2 jusqu'en 2023, les vecteurs classiques ont encore de nombreuses photographies aériennes à réaliser... et ça tombe bien, la plupart des photographes aériens n'imaginent pas faire des photos aériennes autrement qu'en montant dans un avion ou un hélicoptère...

J.L. Kaiser - www.leuropevueduciel.com

 

Revenir à l'accueil du web-musée de la photo aérienne

Revenir à l'accueil du site web de L'Europe vue du ciel

 

 

 

 


PHOTOS AERIENNES

PHOTO AERIENNE

VIDEO AERIENNE

LOCATIONS

L'Europe vue du ciel - Photographie, vidéo et surveillances aériennes - Location d'hélicoptères
Réalisation de toutes photos aeriennes sur commande - Cession de droits de reproduction sur vues aeriennes de photothèque

Conditions générales - Politique de confidentialité - Mettre ce site en page d'accueil - Ajouter aux favoris - Ajouter le moteur de recherche
Copyright © 1999-2017 L'Europe vue du ciel Sarl - Tous droits réservés, aucune photo aerienne de ce site ne peut être reproduite sans accord écrit de l'Europe vue du ciel